On ne dessinera plus sur les nappes à CJ

Laurent F6HPP nous a quitté hier. Sa disparition aussi brutale qu’imprévue laisse un grand vide. Après de très nombreux contacts, j’ai rencontré Laurent à CJ il y a de nombreuses années maintenant.
Cette réunion était toujours l’occasion de passer de longues longues soirées chaleureuses et bien arrosées à discuter de radio. Inexorablement la discussion arrivait sur les contests VHF.
Rarement, j’ai rencontré un radioamateur aussi passionné que Laurent. Un homme peut ordinaire.
Sa mémoire des indicatifs, des locators était extraordinaire. Ses anecdotes de trafic ou de bricoles innombrables.
L’expression « tombé dedans quand il était petit » prenait tout son sens avec lui.

De là-haut, tu arriveras bien à bricoler un truc pour faire encore une fois un QSO. Encore un.

Perséides 2018

6 contacts seulement pour cette session 2018.
Pas eu le temps nécessaire pour rester à la station pour profiter des conditions.
De plus, avec un pic prévu le 12/13 et donc surtout le lundi matin 13 pas facile. J’ai réalisé la majeure partie des contacts dimanche matin. Et, grande première, premier QSO réalisé en remote avec la station VHF le lendemain avec 9A/S54O.
Néanmoins, quelques carrés nouveaux contactés avec un ODX à 1660 km avec LZ5D en random.


Ca n’a pas de lien direct avec les cailloux, mais je suis resté bloqué sur un graphique qui est publié sur le site de l’International Meteor Organization (IMO: https://www.imo.net ) .
Le graphique (ci-dessous) représente l’évolution du nombre d’observateurs et les heures cumulées d’observations entre 1980 et maintenant.
On note une érosion continue depuis le début des années 2000.
Ca ne vous rappelle rien ? Est-ce un maux qui touche toutes les activités techniques et scientifiques amateurs ?
Je continue à m’interroger. Un sociologue dans la salle ?

Sporadic E sur 2m du 11 juin

Les ouvertures ça tombe souvent pas bien. C’est jamais le bon moment.
Quand on guette une expé au fin fond du Pacifique, ça s’ouvre généralement au moment où on doit partir au boulot, ou alors quand on est pas encore rentré.
Pour le 2m c’est pareil. Soit c’est en début d’après-midi quand t’es pas là, soit au moment ou l’YL appelle pour la 5eme fois pour passer à table.
Tu le sais pourtant, qu’à peine tu auras quitter le shack que les signaux vont grimper en flèche et remplir la bande.
Et bien ce soir, c’était comme d’hab. Je vois deux spots de français signalant un CN8 sur 2m quelques minutes avant l’heure fatidique. J’entends rien de rien.
En fouillant un peu la bande, je tombe sur CT1HZE (déjà QSO en 2013)  et CT1BYM; Evidement tout le monde est sur 300… Mais le qso est rapidement dans la boite.
Les signaux ne sont pas tonitruants et toujours pas de CN.
Je continue à fouiller car je vois que pas mal de G sont sur le coup mais il me semble que le point de réflexion se débine inexorablement vers l’ouest ce qui est habituel.
Je trouve EB7BKY et enfin CN8LI.
Ouf! Le qso est fait. 1947 km en IM63nx.

Maintenant. Je peux me aller me faire remonter les bretelles…
Paisible. 😉

Activité hyper mai 2018

Le joli mois de mai se termine. Par manque de temps je n’ai pas alimenté mon journal régulièrement. Voici donc un rapide compte-rendu de ce début d’année en hyper.

J’ai pu réaliser mes premiers qso en 13 cm. Les débuts sont timides, mais ca fonctionne. Les stations contactées sont F5DQK, F5HRY et F1AZJ/p

Sur 3cm, le début du mois et le wx plus que frais et pluvieux n’ont pas facilité l’activité RS et la tropo m’a semblé nulle. Mais j’ai retrouvé avec plaisir tous les passionnés aussi bien F que mes « voisins » d’outre Rhin, DL3IAS, DL3IAE toujours très assidus.
C’est seulement sur les derniers jours de mai avec le temps très agité générant pas mal d’orages que les distances se sont un peu allongées.
Pour le moment, la meilleure distance est avec Dom F6DRO du côté de Toulouse.
Et hier soir et ce soir 31 mai, deux beaux QSO avec OE5VRL/5 et OK1JKT avec des reports plus que confortables. Au final, cela fait 71 QSO bien que je n’ai pas pu être aussi actif que ce que j’aurais souhaité.

Pour l’anecdote, j’ai pu QSO deux VK. Si si. VK5KK et VK5ZD.
Ils étaient tous deux en Allemagne pour le salon Hamradio 😉

Pointage d’antenne

Depuis que j’ai monté la station hyper en fixe j’utilise un KR-2000 comme rotor d’azimut.
C’est un bon rotor, bien costaud qui permet de bouger de belles grosses beam HF sans broncher. Voyez ce qu’en dit mon bon maître.
Mais la puissance ne fait pas tout. L’ergonomie de la console, si elle est satisfaisante en HF, l’est beaucoup moins quand il s’agit de pointer une parabole au 193°.

Vous le voyez l’azimut 193° ? Pas évident hein!
Je me suis donc amusé à réaliser une petite visu avec un afficheur digital numérique pour faciliter la lecture.

Le principe est très simple et basé sur un Arduino qui traînait dans un tiroir depuis trop longtemps (Merci à un affreux pour le cadeau). J’utilise la tension prise aux bornes du potentiomètre de recopie. Cette tension est numérisée par le convertisseur A/N 10 bits de l’Arduino. La valeur obtenue qui varie entre 0-1023 est ensuite convertie en degrés.
Pour résumé c’est un voltmètre qui affiche des degrés 😉
La seule précaution à prendre est d’installer un point diviseur sur l’entrées car la tension délivrée par la console du rotor varie entre 0 et 6,5V. La tension max sur une entrée de l’arduino est de 5 V.

Le plus chiant c’est comme d’habitude de mettre le machin dans une boite. Car en ce qui concerne le câblage et le code c’est une histoire d’une heure.
Contrairement à ce que j’ai pu lire, la linéarité de la recopie est plutôt bonne en comparant les valeurs prises en 4 points caractéristiques 0, 90, 180, 270°. Suis-je tombé sur un bon n° j’en sais rien. Les petits défauts sont compensés facilement pas le programme si besoin.

Le résultats étant satisfaisants en écoutant quelques balises connues je me suis dépêcher de câbler une seconde entrée sur le rotor de site qui est un KR-500.

Ca fonctionne aussi sauf que pour ce dernier la précision de la recopie laisse largement à désirer. On doit pouvoir faire de l’EME avec ce rotor mais  plutôt avec des antennes de petites tailles où le faisceau n’est pas trop étroit. Ca bouge en permanence, c’est tout mou. Mais pour mon application en trafic terrestre ça fait très bien l’affaire.

Je me suis inspiré pour ce montage de ce tuto sur le site www.allaboutcircuits.com car 24h avant, je n’avais jamais touché à un Arduino.
Ca montre la complexité du bazar…

Nouvelle saison hyper 2018

Avec l’aide de Jérôme F5TUE j’ai remonté la station hyper ce dernier week-end.
Le 3cm avait été démonté à l’automne car j’avais cassé le transverter. Suite à une fausse manip, j’avais injecté 12W au lieu des 4 Max. Le démontage m’a permis de réaliser quelques modifs pendant l’hiver. Sans grands regrets puisqu’il semble bien qu’aucune ouverture tropo d’envergure n’ait été signalée cette hiver.

Cette année, en plus du 10 GHz, j’ai rajouté la bande 13 cm. Ca sera une découverte car je n’ai jamais pratiqué cette bande en dehors de quelques rares expérience en portable. La station est constitué d’un transverter F1JGP et d’un PA à base de 2 XRF286. La puissance est d’une 50/60 W.
J’ai également ajouté une petite armoire au pied du pylône contenant les alims 12 et 26V ainsi qu’une commutation pour la FI 144 MHz. Au travers d’un commutateur rotatif SMA, la FI est envoyée vers le tvt 10 GHz ou 2,3 GHz. De même pour le PTT qui envoyé vers un des deux transverter. On trouve dans l’armoire une régulation de température qui commande un ventilateur.

Dimanche matin j’ai pu réalisé le premier qso avec Maurice F6DKW (78) sur 10 GHz. J’ai pu retrouvé mes réglages et la station semble fonctionner comme l’an passé.
Pour le moment, pas de réception ni de QSO en 2,3 GHz. Il faut dire qu’il n’y a pas de balises en dessous de 250 km.
Marche ?  Marche pas ? Telle est la question 😉
A suivre…

Tropo du 4 octobre 2017

Comme prévu il y a eu hier soir une belle ouverture tropo essentiellement vers le sud-ouest vu d’ici. Sur 144 MHz j’ai pu faire quelques qso dans d’excellentes conditions avec F6APE 49, F1MOZ 40 (741km) , F2CT 64 (788 km), F4EGZ 63, F5EAN 86 et F4CWN 32 (691 km). Pas énormément de monde mais un soir de semaine…
Sur 10 GHZ, rien noté d’extraordinaire et il semble que ca fonctionnait correctement jusqu’au 23 cm.
F0CVO un voisin du 54 était sorti en portable hier soir et il a bien fait puisqu’il a pu réaliser de beaux qso jusqu’en EA entre autres choses.
Ce matin j’avais rdv à 7h30 avec F2CT pour tenter le qso sur 3cm. Malheureusement aucune propagation particulière à relever mais les stations du S/O arrivaient bien sur la région parisienne. Echec également avec F5BUU.
Seulement un qso avec F6DKW qui arrivait juste un peu plus fort que d’habitude. Il faut dire que même à ~300km ca marche à tous les coups avec Maurice.
Ce n’était pas le jour.

Ce n’était pas non plus la soirée en HF. En arrivant à la station  j’ai balayé la bande 80 m et j’ai pu écouter un morceau de QSO entre une station HB9 et une station du 78.
La vacuité et la vulgarité des idées de cette dernière n’égalent que la grossièreté des propos.  Nullité absolue garantie par un égo sur-dimensionné.
Affligeant.
Heureusement il est aisé de tourner le VFO ou de changer de bande. Ouf.

Il y a des gens tellement grossiers qu’on s’attriste de partager quelque chose avec eux.
Alphonse Jean-Baptiste Karr

Fin d’été

Assez peu de trafic 3 cm pour ces 15 derniers d’août. Les conditions météo trop fraîches n’ont pas été très favorables et la préparation de l’IARU VHF des 2 et 3 septembre ont pris un peu de temps.
Néanmoins j’ai pu ajouter quelques nouveaux locators.

Dom F6DRO dans son périple annuel dans le nooooord a pu être actif sur plusieurs bandes dans cette région. J’ai pu le contacter depuis JO00 à côté d’Abbeville en tropo aidé par un peu d’AS.
Lors de la journée d’activité hype et du F8TD des 26 et 27 aout j’ai pu réaliser quelques qso sans être très présent à la station. Notamment F6BVA depuis la montage de Lure en JN24.

Enfin, hier soir 31 août, j’ai eu le plaisir de contacter la Corse pour la première fois. TK5JJ était en portable en JN42LO. Le niveau des signaux étaient faibles via un point de scatter sur le sud de la Suisse (JN46). Le qso a été réalisé en CW sans problème.

Pas de RS – Exemple

Voici un exemple d’une image radar intéressante.
Les précipitations en JO10 et JN19 sont ponctuellement intenses. Il pleut sans aucun doute et peut-être fortement mais pourtant pas de balises à l’horizon ni trafic particulier à relever. Quand on regarde maintenant les températures des nuages sur la même région, on observe qu’elle ne descend pas vraiment. On est dans la zone des -15° à -20°C seulement (gris).

l’activité convective est donc réduite, ca ne monte pas très haut, donc le trafic si il a lieu, ne batera certainement pas de records de distance.