C'était mieux avant.

«L'écoute pendant une expédition DX est vraiment édifiante sur le le comportement d'un certain nombre d'opérateurs ( Kingman reef , 18 au 22 juin): Appels sur la fréquence de la station DX, alors qu'elle a annoncé QSX plus haut ou plus bas, interventions de stations demandant de QSY, QRM volontaires, CQ DX, etc… Souvent cela se termine par des échanges de mots que l'on ne devrait pas entendre entre personnes partageant le même « hobby ». Qu'est donc devenu le « Ham Spirit »?

Le trafic DX est une question de patience et le résultats de beaucoup d'écoute. Il est navrant de constater que certaines stations n'écoutent pas avant d'émettre. Dans cette expédition, comme dans d'autres, il a été confirmé que l'usage de la CW permettait des contacts plus aisés que la BLU malgré le QRM. Il est dommage que cela soit oublié par quelques-uns.»

Ces quelques lignes ont été écrites par Ivan Pastre – F3AT – dans sa chronique sur le traffic DX de Radio REF en … août 1977.
Il y a 33 ans, point de cluster ni d'internet, pas de F5 et encore moins de F4.

Le temps ne fait rien à l'affaire ; quand on est con, on est con.

Un billet de 2007 du même ordre d'idée .

Nouvel an

Je n'ai pas posté de billet sur le blog depuis plusieurs semaines. Manque de temps (beaucoup) et d'énergie (un peu).
Mais comme le printemps, le prochain week-end va faire son œuvre sur mon enthousiasme.


Dans tout juste une semaine je serai sur la route avec deux acolytes (Alex et Hervé) pour nous rendre à la réunion de CJ.
Ce sera ma 9 ème visite à ce rassemblement au caractère si particulier.
Et j'attends le départ avec une certaine impatience.

Au fil des ans, j'ai eu la chance d'y rencontrer de nombreux OMs. Tous passionnés et pas seulement d'hyper. Certains sont devenus de bons copains. A chaque fois, mes camarades et moi sommes rentrés avec de nouvelles idées. Une énergie renouvelée pour tenter de mettre ces idées en œuvres. Certaines ont vu le jour. D'autres pas. Mais quel plaisir de passer deux jours, et deux très courtes nuits,
à partager cette passion qu'est la radio avec d'autres amateurs tout aussi enflammés – j'ai pas dis inflammables… 😉
Un régal.

Au 17 avril donc!

TX4T et les melons

F5###        21003.0 TX4T   UP 1 2 EMME APPEL   1746 11-Feb-2010
F5### 18072.0 TX4T UP 3 1730 11-Feb-2010
F5### 10103.0 TX4T UP 1.5 FIRST CALL 1010 11-Feb-2010
F5### 3503.0 TX4T up 1.2 call 3 0716 11-Feb-2010
F5### 14003.0 TX4T up 2 FIRST CALL 1736 9-Feb-2010
F5### 3505.0 TX3D UP 2.5 FIRST CALL 0549 2-Feb-2010

Une once de vanité gâte un quintal de mérite.

Un voisin


Je ne connais pas F1IMY. Je ne crois pas l'avoir même contacté en dehors des concours. Je suis arrivé sur son site par le plus grand des hasards. Site plutôt bien lèché. De fort belle facture comme disait la marionnette de Pierre Fulla . Samuel y expose ses activités pendant les concours. Et même ses déboirs comme durant le dernier contest. Plus généralement on y décourvrira sa passion pour les VHF.
C'est pas mal du tout.

Un site qui vit. C'est bien. On y revient.
Sinon à quoi peut servir un site mort comme il y en a des tonnes?…
www.f1imy.fr

Sait-on gré du superflu, à qui nous prive du nécessaire?

L'élargissement de la bande des 40m a fait couler beaucoup d'encre et a engendré nombre de débats depuis la Conférence Mondiale des Radiocommunications de 2003. Depuis 2003, décision avait été prise que dés le 29 mars 2009, la tranche 7,2-7,45 MHz serait attribuée à la radiodiffusion en remplacement de la tranche 7,1-7,35 MHz. Ce qui a été effectivement respecté par les stations de radiodiffusion. Dans le même temps, le service radioamateur pourrait récupérer 100 kHz dans la bande des 40 mètres, où les radioamateurs de la Région 1 (Europe,Afrique, Moyen-Orient et Asie du nord) avaient perdu 200 kHz depuis la deuxième guerre mondiale.
Un certain nombre de pays ont anticipé cette ouverture au service radioamateur.
Tant mieux pour eux. Mais tant que les stations de radiodiffusion continuaient à utiliser la portion au dessus de 7,2MHz l'intérêt de cet élargissement me semblait, au moins pour cette raison, plutôt limité.
Pour les gaulois exclus de cet élargissement, ce fût une formidable occasion de vociférer ad libitum contre l'administration française et les associations de radioamateurs.
Ce spectre de cibles est sans doute un peu trop limité. On peut l'élargir sans peine aux associations de pêche à pied, à l'amicale des conchyliculteurs des hautes alpes, ou bien encore au syndicat des étriqués du bulbes valdoisiens etc. Tous responsables à part égale du retard enduré par nos défricheurs de PTO*.
Comme le fait remarquer Hegel, un objet est d'autant plus désiré qu'il l'a déjà été par un autre. Alors comme d'autres pays bénéficient rapidement de l'élargissement, on imagine facilement l'agitation qui règne en Gaule.
Cinq années de pur bonheur.

Pourtant, à lire le document de l'ANFR du 30 septembre 2003 , commentant la CMR-03, il était aisé de deviner la suite des évènements:
« La France avait, conformément aux décisions du Conseil d'administration de l'Agence nationale des fréquences, signé la totalité des propositions européennes communes (ECP) sauf celle relative au point 1.23 relatif au réaménagement des attributions aux services amateur , radiodiffusion et fixe aux environs de 7 MHz. »
La France n'avait pas souhaité signer la décision 1.23. Pourquoi diable aurait-elle alors anticiper cette ouverture?
Les gaulois étaient donc prévenus mais pourquoi se priver du plaisir de râler?
Maintenant que les radiodiffusions se sont déplacées on attends toujours les modifications au tableau des fréquences permettant l'accès des radioamateurs français au Nirvana du 7,1-7,2 MHz.

Mais au fait, pourquoi faire?

Je ne suis pas convaincu qu’il reste beaucoup de choses à explorer sur 40m et quand bien même 100 KHz semble une largeur de bande suffisante pour expérimenter. A ce que je sache, l’AM n’a plus vraiment le vent en poupe et les modes numériques sont assez peu gourmands en bande passante.
Seulement le 40m est sans doute la bande diurne idéale pour discuter avec le bon copain qui se trouve à quelques centaines de kilomètres ou en vacances en Espagne. C’est aussi une bande de choix pour les activités de châtelains motorisés ou d’activités pedestrio-portables vers les plus hauts sommets du Berry ou des Landes.. Toutes activités rêvées donc pour facilités les liaisons hexagonales et alimenter par la même occasion la rancœur gauloise.
Autre chimère, espérer trouver plus de calme un jour de contest. Le 80m ou le 20m sont plus larges encore et on ne peut que constater que leur 300 KHz de bande passante ne suffisent pas non plus à rassasier l’appétit de nos compétiteurs.
Reste l’éventuelle expédition sur cette fameuse ile déserte que tout le monde veut contacter et que personne ne connait et qui décide de trafiquer au dessus de 7,1 MHz. Ce n’est qu’un faut problème car si nos vaillants opérateurs utilisent délibérément cette portion de bande c’est qu’ils ont sans doute décidé de trouver pour quelques heures un havre de paix en dehors du désormais célèbre « Eu zoo ». Cette liberté est désormais révolue pour eux. Ils ne nous échapperont plus.

L’obtention de bandes nouvelles comme le 5 MHz , le 70 MHz ou le 3,4 GHz, l’utilisation du 50 MHz partout en France, ou pourquoi pas l’élargissement d’autres bandes bien plus étroites auraient étés de réels progrès. Alors que ces 100 KHz de plus ou tout au moins le bruit qu’ils ont déjà généré me semblent bien superflus.

*PTO: Petit Truc Oscillant

Extrait

Entendu récement un petit truc amusant:
« 
-F6### les pastilles HC-X du micro Heil (bidule truc je n'ai pas retenu) viellissent très mal.

-F8### ah bon? je ne savais pas? pourquoi?

-F6### elle ne supporte pas l'humidité.
Il faut absolument éviter de parler dedans.
« 

Pas facile la vie. Pas facile…

Activaquoi?

ACTIVATION, subst. fém.
Fait d'activer, de rendre plus actif. « Activer un feu ».

BIOLOGIE :
1. La fécondation, ou union des gamètes, est un phénomène assez complexe. (…) Le second aspect du phénomène est l'activation de l'œuf. Celui-ci « dormait » en une vie ralentie. Parfois même il n'avait pas achevé de mûrir. L'intrusion du spermatozoïde déclenche une expulsion énergique de déchets, la formation d'une membrane protectrice, l'achèvement de la maturation s'il y a lieu, en tout cas une intense accélération respiratoire. Quel est l'organite du gamète mâle qui provoque de tels effets? La pointe antérieure? Le chondriome? L'aster? Ces délicates questions sont loin d'être résolues.
Encyclop. Lar. t. 2, 1968, p. 693.
CHIMIE :
2. … l'activation [de la saccharification] … est causée par l'acidité bactérienne.
Boullanger, Malterie, brasserie, 1934, p. 239.
3. Activation. Phénomène concernant certaines molécules, les rendant aptes à entrer en réaction parce qu'elles disposent d'une plus grande énergie. Cet apport d'énergie, augmentant leurs vibrations, peut être produit par plusieurs causes : chocs entre molécules, augmentant avec la température; action d'un rayonnement dû à des particules ou des photons. Se distingue de l'excitation des atomes en ce qu'elle n'est pas quantifiée. Phénomène qui a lieu en dessous de la température de dissociation des molécules.
Sc. 1962.
MÉDECINE :
4. L'activation hémolytique, au moyen de venin de cobra, de sérum cancéreux rendu inactif par la chaleur, n'a donné aucun résultat.
Roussy ds (F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité de médecine, fasc. 5, 1920-1924, p. 463).
5. Des modifications du tracé EEG peuvent être recherchées de parti pris chez des sujets normaux soumis à la projection d'un film comme ils le seraient à un autre mode d'activation (photique, cardiazolique, etc.).
Note sur l'électroencéphalographie pendant la projection cinématographique chez des adolescents inadaptés. Revue internationale de filmologie, no 16, janv.-mars 1954, p. 51.
PHYS:
,,Action de rendre radioactif un ou plusieurs des éléments contenus dans une substance, en soumettant celle-ci à une irradiation ou à un bombardement appropriés.«  (Sc. 1962).
6. Quand on produit l'activation d'une substance au voisinage du radium à l'air libre, on obtient des résultats irréguliers, …
Mme P. Curie, Traité de radioactivité, t. 1, 1910, p. 328

RADIO:

Pour mémoire…